Chapitre 1: Relations entre activité physique et paramètres physiologiques

 

Problème: Comment l'organisme réagit-il face à un effort physique?

 

I- Activité physique: modification des activités cardiaque et respiratoire

 

           -> TP1: Réactions de l'organisme face à l'effort physique

            Comment varient les activités cardiaque et respiratoire au cours d'un effort physique?

 

1- Activité physique et activité cardiaque

 

Lors d'un effort physique, la fréquence cardiaque augmente, c'est à dire que le nombre de battements du coeur par minute augmente.

 

2-Activité physique et activité respiratoire

 

A l'aide d'une mannipulation ExAO (Expérience Assistée par Ordinateur), nous avons pu mesurer différents paramètres de l'activité respiratoire au repos et à l'effort: la fréquenc

 

FR au repos

 

 

 

FR effort

 

 

 

 

           Débit

 

 Bilan: Lors d'un effort physique, nous observons une augmentation:

      

- de la fréquence respiratoire (nombre de cycles respiratoires par minutes, en mvt/min)

- du volume ventilé (volume d'air renouvellé dans les poumons au cours d'un cycle respiratoire = volume d'air inspiré au cours d'un cycle respiratoire; en L)

- du débit ventilatoire (volume d'air circulant dans les poumons en une minute; en L/min)

 

Ces trois paramètres sont liés, en effet:  Débit ventilatoire = Volume ventilé x Fréquence respiratoire

 

 

II-Activité physique: modification des besoins des cellules musculaires

-> Quels sont les besoins des cellules musculaires? Comment ces besoins varient-ils au cours d'un effort physique?

 

Les cellules musculaires sont hétérotrophes: elles ont donc besoin de glucose et de dioxygène (rappel: elles produisent leur énergie grâce à la respiration cellulaire). Ces éléments sont prélever dans le sang irriguant les organes. Il existe également une réserve de glucose :le glycogène (macromolécule consituée par une association de molécules de glucose) présent dans les cellules musculaires et les cellules du foie.

 

Lors d'un effort physique, les besoins en O2 et glucose des cellules musculaires augmentent (car elles ont besoin de plus d'énergie pour se contracter): elles vont prélever davantage de ces éléments dans le sang, et dégrader le glycogène en glucose.

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :